L’industrie et l’eau

L’INDUSTRIE

Après l’agriculture, l’industrie est le plus gros utilisateur des réserves d’eau de notre planète, avec environ 20 % de la consommation mondiale. Evidemment, ce pourcentage est plus élevé qu’ailleurs dans les pays industrialisés. L’usage industriel de l’eau comprend le chauffage la réfrigération, le nettoyage et la fabrication de solvants. L’eau entre souvent dans la composition de produits finis et sert également comme moyen de transport. Parmi les grands consommateurs d’eau, se trouvent l’industrie pétrochimique, l’exploitation minière et la production de métaux, l’industrie du bois et de la pâte à papier et la fabrication de machines. De grandes quantités d’eau alimentent également les centrales électriques. Enfin, il ne faut pas oublier que sodas, soupes et médicaments sous forme de liquide ne pourraient exister sans eau.

Une des raisons pour lesquelles l’industrie utilise une telle quantité de cette précieuse réside dans le fait que la plupart de cette eau, tirée de la surface ou du sous-sol, n’est pas entièrement consommée dans le processus de production. Une partie s’évapore, souvent sous forme de vapeur, et une autre est rejetée sous forme d’eau usées ou d’effluent. Ainsi qu’un produit contienne ou non de l’eau, chaque objet manufacturé en a nécessité souvent en grandes quantités.

A titre d’illustration, il faut plus de 9 litres d’eau pour fabriquer une seule feuille de papier, environ 4000 litres pour un t-shirt en coton et près de 8000 litres d’eau pour une paire de chaussures en cuir. Une simple puce électronique peut nécessiter plus de 30 litres d’eau, tandis que la construction d’une voiture de tourisme ordinaire peut en employer 400000.

Mais malgré l’énorme volume d’eau utilisé par l’industrie, après une période d’expansion rapide entre les années 1960 et 1980, la consommation mondiale commence à décroître. En Europe, la consommation industrielle totale diminue depuis les années 1980, et même en Asie, qui connaît une période de croissance majeure, le puisage de l’eau pour l’exploitation industrielle est moins rapide que la production manufacturière. Cela est en partie dû à la mise en œuvre de techniques de production bien plus rentables en matière de gestions de l’eau. L’écart entre l’usage industriel de l’eau et sa consommation réelle s’est vu réduit. Malheureusement tout n’est pas si rose. L’industrie reste l’un des principaux responsables de  la pollution des lacs, des rivières des océans et des nappes phréatiques partout dans le monde.

Produits