L’eau potable, le travail des compagnies des eaux

Après être pompée dans les nappes phréatiques ou les rivières, l’eau subit une phase de décantation puis de filtration. Ensuite, les compagnies des eaux tuent microbes et bactéries et garantissent la potabilité en utilisant du “chlore, de l’ozone ou encore de hypochlorites, tous produits très oxydants…” comme le déclarait le Professeur Louis Claude VINCENT, père fondateur de la Bio-électronique lors d’un congrès international sur le thème “Eau et Cancer”.

De surcroît, force est de constater que nous n’avons qu’une seule qualité d’eau pour tous les usages : “logique de l’absurde” C’est donc pour ces raisons qu’une majorité d’individus s’est orientée vers la consommation d’eau en bouteilles. Il est que les bouteilles d’eau sont d’une manipulation fastidieuse, encombrantes, mais aussi très coûteuses et grandement polluantes. Plus de 5 milliards de bouteilles d’eau en plastique sont consommées et finissent en déchetteries. De surcroît, une majorité d’entre elles est très trop minéralisé et ne devrait être consommée que sur prescription médicale. Pour toutes ces raisons, de nombreux professionnels dans le domaine industriel, agroalimentaire, pharmaceutique et hospitalier utilisent depuis des décennies des solutions adaptées à à la qualité de leur eau en apportant une solution au point d’utilisation.

Produits